News | Brèves Poker | Planète Poker

poker et sponsoring - Darvin Moon incorruptible?

Partager
150x300 150x300-sponsoring-poker-darvin-moon-refuse-les-contrats-2009-08-05-914.png
150x300 150x300-sponsoring-poker-darvin-moon-refuse-les-contrats-2009-08-05-914.png

Tous ceux qui ont suivi le tournoi Main Event des WSOP en Juillet dernier ont pu remarquer que Darvin Moon n'arborait aucun logo de salle de poker en ligne sur ses vêtements contrairement aux autres joueurs à la table. Et ce sera certainement le cas en novembre prochain quand les 9 finalistes retourneront à Las Vegas pour disputer la table finale du Main Event 2009.

Généralement, les 2 poids lourds de l'industrie du poker en ligne, Pokerstars et Full Tilt Poker, s'empressent de faire signer de juteux contrat de sponsoring aux 9 derniers finalistes du plus prestigieux tournoi du monde.

Après la victoire inouïe de Moneymaker , devenir le sponsor officiel du champion du monde de poker est bon pour le business et Pokerstars, qui a connu une augmentation folle de son trafic et de son chiffre d'affaire suit à la victoire de ce modeste comptable au nom prédestiné peut en témoigner. Après tout, où reproduire l'exploit de Moneymaker sinon sur la salle de poker en ligne qui a permit à ce citoyen lambda de devenir millionnaire suite à un investissement d'une trentaine de dollars?! De là découle le boom du poker et l'irrésistible ascension de Pokerstars sur le marché du poker en ligne.

Sponsoriser les 9 futurs prétendants au titre relève ainsi de l'obligation pour les salles de poker en ligne. Il suffit de considérer un instant les retombées médiatiques engendrées par la table finale du Main Event, premièrement aux Etats Unis, dans le cadre de la diffusion live de l'évènement par ESPN et deuxièmement, suite aux contrats de diffusion signés dans le monde entier. Floquer un logo sur une casquette ou un tee-shirt garantit ainsi un sympathique retour sur investissement pour les salles de poker en ligne.

De ce fait, les processus de sponsoring sont simples: attendre l'émergence des favoris à l'approche de la table finale et miser sur les bons poulains. En 2008, Peter Eastgate, Ivan Demidov et Dennis Phillips étaient vierges de tout sponsors à l'issue du Day 6 du Main Event des WSOP. Le lendemain, les 3 joueurs étaient déguisées aux couleurs de Pokerstars. Dennis Phillips était chipleader au début du Day7 et symbolisait l'Amérique profonde, Ivan Demidov allait permettre de conquérir le marché russe et Peter Eastgate , déjà gagnant aux tables de Pokerstars en haute limite et muni d'un tapis lui permettant de viser la table finale représentait à la fois une valeur sure et l'occasion de cibler les jeunes joueurs, notamment ceux originaires d'Europe.


Darvin Moon, l'anti-star du poker:

Alors que Darvin Moon apparaît comme grand favori pour une victoire dans la table finale du Main Event 2009, l'affable joueur quadragénaire est encore vierge de tout logo. Moon, malgré une belle démonstration lors des 2 derniers journée de la phase estivale du Main Event event 2009, a continué à arborer sa casquette de l'équipe de football américain des New Orlean Saints et a pris la décision de ne signer aucun contrat de sponsoring. Moon déclarait à ce sujet vouloir tout simplement rester libre et sans attache, mais surtout sans aucune obligation.

Alors qu'une grande majorité de joueurs de poker rêve de bénéficier d'un contrat de sponsoring, Moon s'est pour le moment contenter de décliner les offres qui lui ont été proposées.

Intégrité ou stratégie?

198x150 300-150-sponsoring-poker-darvin-moon-refuse-les-contrats-2009-08-05-1.png
198x150 300-150-sponsoring-poker-darvin-moon-refuse-les-contrats-2009-08-05-1.png

Un contrat de sponsoring permettrait à Moon de se faire financer la participation aux plus grands tournois majeurs du circuit live. Une opportunité que peu de joueurs se permettraient de refuser. Mais un tel refus semble logique si vous prenons la peine de nous intéresser à la personnalité de Moon.

Moon fut initié par son grand père au stud poker à l'âge de 12 ans et ne joue au Texas Hold'Em que depuis 3 ans. Moon s'est qualifié au Main Event via un satellite live joué dans un modeste casino de l'ouest de la Virginie et comptait investir les 10,000$ de gains dans son entreprise d'abattage d'arbres avant de suivre les encouragements familiaux qui le décidèrent à prendre finalement le chemin de Las Vegas.

Moon apparaît comme un américain moyen, à la mentalité très terrienne et visiblement peu intéressé par le star system et les privilèges qui en découlent. Moon ne semble également guère intéressé par l'argent et redistribuait d'ailleurs la plupart de ses gains au poker à des associations caritatives avant de disputer le Main Event. Il semblerait que Moon puisse se contenter du million de dollars qui lui est déjà garanti suite à sa qualification en table finale et se montre très humble sur son parcours effectué jusqu'ici. Moon s'est d'ailleurs empressé de reprendre son activité professionnelle alors qu'il pouvait déjà s'asseoir sur un joli petit paquet de dollars.

Bref , le joueur américain passe un peu pour un extra-terrestre dans la communauté du poker et se montre peu loquace lorsqu'il est interviewé par la presse spécialisée. De ce fait, peu de gens connaissent ses intentions. Moon profite t'il de l'interruption du Main Event jusqu'en Novembre prochain pour faire monter les enchères et mieux succomber à l'appel des sirènes? Sera t'il en mesure refuser un contrat de sponsoring juteux en cas de victoire dans le Main Event?

Sponsoring: le revers de la médaille:

Vu de l'extérieur, le sponsoring apparait comme la panacée, mais le régime du sponsoring peut être éventuellement à bien des égards fatidieux pour certains individus. Obligation de répondre présent au shooting photo et aux interviews, être disponibles pour participer à des tournois se déroulant dans le monde entier, obligation de jouer un certain montant en dollars tous les mois sur la salle de poker en ligne de son sponsor. On peut facilement comprendre que Darvin Moon prèfère rester dans son monde, lui qui est issue de l'Amérique profonde et qui ne joue pas sur internet.

Seul le temps nous permettra de mieux connaître la personnalité de Darvin Moon. Si Moon reste fidèle à sa position, son histoire pourrait bien être une fort belle leçon pour notre humanité victime d'une crise financière et écologique résultant d'un despotisme financier. Quoiqu'il, nombreux sont les acteurs de la communauté du poker à respecter son choix, alors que d'autres manifestent un certain scepticisme.

En attendant d'éventuellement retrouver Darvin Moon sur une salle de poker en ligne, affrontez les champions WSOP sur Pokerstars !